Artboard Created with Sketch.

Témoignages

827924034280022

07.05.2020

Jonathan

Jonathan

Avant la COVID-19, j’avais entrepris une marche de Montréal à Terre-Neuve pour sensibiliser les gens aux problèmes de santé mentale. J’ai fait plusieurs dépressions dans ma vie. Ça a commencé après ma carrière professionnelle. Je suis un ancien combattant d’une fédération mondiale d’art martial mixte. J’ai eu une très belle carrière professionnelle, mais mes derniers combats se sont moins bien passés… Mon dernier a été un de mes pires en carrière. J’ai masqué ma première dépression en étant workaholic. Je travaillais beaucoup, des 90 heures par semaine. Après près de trois ans comme ça, j’ai craqué et j’ai tenté de me suicider. Finalement, j’ai eu un flash et j’ai pensé à ma fille… je me suis dit que je ne pouvais pas lui faire ça. C’était en 2013.

Puis, en 2018, un de mes amis a vécu une dépression et il s’est enlevé la vie. Je me suis promis que je ne perdrais plus jamais un ami par suicide. C’est là que La route des guerriers est née. Mon logo, c’est trois arbres qui représentent les trois suicides par jour au Québec… Je veux travailler à en faire tomber un. Je ne savais pas comment partir mon projet, mais je voulais aider les gens à vaincre la dépression. Je me suis rappelé comment la marche m’avait aidé. C’est finalement en 2019 que le projet de marcher de Montréal à Terre-Neuve s’est développé. Je me suis entrainé presque un an avant de partir. Je suis parti du parc Marie-Victorin à Longueuil en février dernier et plusieurs personnes m’ont accompagné pour les 15 premiers kilomètres. Les mois qui ont suivi, je faisais des 20-31 km tous les jours. Je suivais le sentier transcanadien, qu’on appelle le Grand Sentier. Je dormais 95% du temps dehors et je transportais tout ce dont j’avais besoin dans mon sac à dos. C’était dur physiquement.

Avec la COVID-19, j’ai dû arrêter mon projet de sensibilisation, mais j’ai hâte de recommencer à marcher. La dépression, ça touche plus de monde qu'on pense, surtout pendant le confinement. Évitez les déplacements inutiles et les rassemblements, mais allez marcher, ça va vous faire du bien. Je suis en train de peaufiner mon trajet pour y faire quelques correctifs, mais j'ai bel et bien l'intention d'arriver à Saint-Jean de Terre-Neuve le 13 novembre 2020, 10 ans jour pour jour après mon dernier combat.

  • Vous pouvez suivre Jonathan dans son projet ici

Vous avez aimé ?

  • Afficher les commentaires